E-commerce : les français ont un comportement risqué

Publié le 23 October 2008

20081023Avant le grand rush de Noël sur Internet, Paypal a voulu savoir comment se comportaient les internautes face aux problèmes de sécurité et de protection des données. Si la majorité des 6 000 acheteurs en ligne sondés aux Etats-Unis et en Europe* sont conscients des dangers liés à la fraude, la plupart adopte malgré tout des comportements à risques. Et les français figurent parmi les mauvais élèves...

Si 68% des acheteurs français se disent très familiers du spam, 32% seulement affirment bien connaître le phishing. Et ce, contrairement à leurs voisins européens, allemands et britanniques qui à plus de 50% s'estiment familiers de cette technique de piratage. Les cyber-acheteurs français semblent avant tout préoccupés par la prévention de la fraude en ligne et de l'usurpation d'identité. 43% se disent même très concernés. La protection des données personnelles est également au centre des inquiétudes pour 40% d'entre eux.

En ce qui concerne l'usurpation d'identité, les pays anglophones sont plus exposés que les pays d'Europe continentale. Un acheteur sur 10 a déjà du en faire les frais au Canada, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. En France, seul un acheteur sur 20 a déjà été touché. Mais, quelque que soit le pays, dans la majorité des cas, les victimes ne savent rien de l'origine de cette usurpation. Ils n'hésitent cependant pas à signaler le délit aux autorités policières (52% des français).

Dans son étude, Paypal révèle également que les acheteurs en ligne français ont des comportements plus risqués que leurs voisins. Principale raison invoquée : leur gestion des mots de passe. 52% des acheteurs français ne changent, en effet, jamais leur mot de passe ou le font uniquement lorsque c'est nécessaire. Ils sont seulement 33% en moyenne à opérer de la sorte dans les autres pays. Les internautes français sont également particulièrement imprudents dans le choix de ces mots de passe, trop souvent liés à des informations personnelles (prénom, surnom, date d'anniversaire, etc.). Un comportement d'autant plus dangereux qu'ils sont 31% à enregistrer ces mêmes mots de passe sur les réseaux communautaires comme MySpace ou Facebook (contre seulement 14% des canadiens et des britanniques, 15% des allemands). Enfin, la moitié des français commettent l'erreur d'enregistrer leur mot de passe sur leur ordinateur et/ou leur navigateur.

Au final, beaucoup de chemin reste à parcourir pour que les internautes français adoptent un comportement responsable. Paypal donne pour cela trois conseils clés :
- Utiliser des mots de passe unique sécurisés et uniques pour chaque site (combinaison de lettres de chiffres et de symboles), puis les changer régulièrement.
- Protéger son ordinateur des virus et sites frauduleux en utilisant des outils anti-virus et les dernières versions des navigateurs Internet
- Ne pas cliquer sur les liens reçus par mail, même si l'email semble venir de votre banque ou de Paypal.

A bon entendeur...

 

* L'enquête a été menée à travers six pays (à raison d'un milliers de répondants par pays) : Etats-Unis, Canada, France, Allemagne, Espagne et Royaume Uni, auprès de consommateurs ayant acheté quelque chose au cours des trois derniers mois. En Europe, l'enquête a été menée du 15 au 25 août 2008.




Copyright © 2017 ITRnews - All right reserved