Vente à distance : l'activité augmente et l'emploi reste stable

Publié le 9 Décembre 2009

20091209_08Depuis 2003, la part du e-commerce dans l'activité de la vente à distance (VAD) est passée de 11% à 62%. Internet est donc en train de cannibaliser complètement la VAD classique par téléphone, minitel et courrier postal. Preuve supplémentaire, le nombre de sites marchands actifs est passé de 5 800 en 2003 à 48 650 en 2008. 

 

Il faut dire que le e-commerce facilite l'activité de vente à distance et crée de nouvelles formes de proximité avec, par exemple, la disponibilité de conseillers virtuels et la proposition de nouveaux services (modes de livraison variés, achats par téléphones portables, emballages cadeaux, etc.).

 

L'étude sur le sujet réalisé par le Crédoc montre que la croissance du e-commerce devrait permettre à l'activité de VAD de poursuivre sa progression dans les années à venir pour atteindre les 30 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2010, contre 20 milliards en 2008. Le Crédoc note toutefois que cette croissance ne devrait pas profiter à tous les VADistes. Les grandes entreprises de VPC devraient être les premières pénalisées, au profit des purs players Internet.

 

20091209_06

 

Quant à l'effectif salarié, il devrait rester stable dans l'ensemble du secteur qui compte actuellement environ 26 000 emplois. Cela dit, pendant que les grands VPCistes verront leurs effectifs fondre et seront obligés de se restructurer (suppression d'emploi au niveau de la logistique et dans les centres d'appel, externalisation d'une partie de l'activité, etc.) pour rester compétitifs, les petites structures de moins de 50 salariés et les pure players Internet, eux, vont devoir embaucher pour faire face au boum du e-commerce. D'ici 2015, le Crédoc prévoit donc une stabilité globale de l'emploi dans ce secteur avec une fourchette allant de - 400 à +1 200 salariés.

 

La structure même de l'emploi dans la vente distance est en phase de mutation. Car une place prépondérante est désormais accordé aux métiers de l'offre et du marketing (achats, conception, mise en scène graphique et informatique, analyse des données clients, animation commerciale et promotionnelle, etc.). Ceux-ci devraient, en effet, représenter plus de 25% des emplois en 2015.

 

Projection du nombre d'emplois salariés par type d'entreprise

 

20091209_07

 

Mais que vont donc devenir les emplois menacés du secteur ? Même s'il est peu probable qu'ils soient repris par d'autres entreprises de VAD, ces emplois pourraient peut-être trouver écho auprès de prestataires de services d'autres secteurs, en particulier dans l'univers de la logistique ou dans les centres d'appel. « C'est d'ailleurs tout l'enjeu actuel des politiques publiques que de favoriser les reclassements et les mobilités entre secteurs » précise le Crédoc.

 

Ainsi, en juin dernier, un accord-cadre national a été signé pour le développement de l'emploi et les compétences des salariés de la vente à distance (ADEC) entre l'État, la région Nord-Pas- de-Calais, et le Syndicat national social des entreprises de vente à distance et le FORCO. « Ces mouvements de main-d'œuvre illustrent, de façon exemplaire, la tendance générale à l'affaiblissement des frontières entre secteurs entendus comme des ensembles économiques homogènes » conclut le Crédoc.

Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires