La checklist de la rentrée pour un espace de travail bien connecté !

Publié le 29 Août 2017
En quête de nouveaux bureaux pour vos équipes ? La connectivité est devenue le nerf de la guerre pour permettre aux entreprises de fonctionner et WiredScore prodigue quelques conseils pour vous éviter tout impair lors d'un futur déménagement.

Selon une étude IPSOS-WiredScore, 60 % des cadres passent plus de 50 % de leur temps de travail connectés. Malheureusement, en dehors des immeubles labellisés connectés, il est souvent difficile d'évaluer la connectivité d'un immeuble avant d'y emménager.

Pour s'assurer qu'un immeuble dispose d'une bonne connectivité, trois critères fondamentaux sont à prendre en compte : le nombre d'opérateurs desservant l'immeuble ; la dimension des cheminements de câbles et l'aspect administratif propre à l'ouverture d'une connexion internet dans un immeuble de bureau.

Conseil n°1 : transfert de ligne Internet : gare aux surcoûts !
La solution la plus simple lors d'un déménagement est de conserver son opérateur. Pour ce faire, l'entrepreneur contacte l'ingénieur avant-vente ou le responsable opérationnel en charge de son compte afin d'établir une prestation de déménagement.

Cette prestation prend en charge le déménagement de l'accès (ADSL, SDSL ou Fibre Optique) vers la nouvelle adresse ainsi que le transfert des services et autres abonnements (lignes téléphoniques, accès à internet ou accès à un réseau privé d'entreprise VPN ou Virtual Private Network). Pour éviter tout ascenseur émotionnel à la vue du coût engendré, il est utile de demander à son opérateur plusieurs devis comprenant tous les coûts induits par le changement d'adresse. En effet, si le site choisi n'est pas éligible à la fibre optique, l'opérateur devra déployer cette dernière jusqu'aux futurs locaux, une prestation parfois facturée au prix fort...

Conseil n°2 : Mesurer la qualité de la connectivité avant de déménager
Avant de déménager, il est possible de déterminer si le futur bureau est éligible à une offre ADSL, SDSL ou fibre optique. Chaque technologie fournit des débits distincts ; la fibre optique permettant d'atteindre des débits bien plus performants que les offres ADSL ou SDSL. La multiplicité des opérateurs disponibles sur la zone est également un critère important. Cela permet de comparer et de négocier les offres des différents opérateurs et donne aussi la possibilité de souscrire à des services auprès de deux opérateurs distincts pour éviter les pannes de connexion.

Conseil n°3 : opérateurs et propriétaires d'immeubles : Choisir des interlocuteurs clés
L'opérateur pourra fournir sur demande le plan du cheminement des câbles qui indique le parcours des différentes fibres sur le domaine public. Ce document permet de s'assurer que le parcours de fibres est redondant. Le propriétaire quant à lui pourra fournir à ses potentiels locataires les documents relatifs à la connectivité de l'immeuble. Ces informations permettent d'établir plus facilement un planning réaliste avant d'emménager et de fixer une date pour le déménagement des systèmes d'information, les tests à blanc et l'arrivée des collaborateurs.

Une fois installée, les locaux sont alors prêts pour un audit. La qualité du raccordement internet, à la présence de bornes WiFi dans les espaces communs, tout passe au crible.En effet, cette connectivité sans-fil est utile aux utilisateurs mais aussi aux visiteurs de passage.

Conseil n°4 : Bien s'entourer pour anticiper les délais !
L'opérateur reste l'interlocuteur privilégié, garant d'une bonne connectivité (FAI). Dans l'anticipation de certains délais, l'entrepreneur envisageant un déménagement devra penser aux travaux nécessaires dans le déploiement de la fibre optique par exemple. L'intervention d'ingénieurs en génie civile dans le cadre de travaux ou encore l'obtention d'autorisations divers et variées induisent fatalement des délais d'installation supplémentaires.

Néanmoins, les mairies, les collectivités locales ainsi que les régions sont aujourd'hui très actives pour étendre l'éligibilité des différentes régions à la fibre optique. Depuis mai 2015, l'Etat apporte un soutien financier de 1000€ pour le raccordement spécifiques des entreprises à la fibre optique. En effet, le plan France Très Haut Débit, mené par le Gouvernement a pour objectif de déployer du très haut débit sur l'ensemble du territoire français d'ici à 2022.

En milieu tertiaire, l'optimisation du temps de travail des collaborateurs passe essentiellement par la qualité de la connectivité dans les bureaux. À terme, des entreprises comme WiredScore, le label mondial dédié à la connectivité de l'immobilier d'entreprise, ont pour objectif d'aider à ce que la connexion des immeubles de bureaux soient optimisée pour répondre au mieux pour répondre aux besoins des utilisateurs d'aujourd'hui et de demain.
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires