Pour réduire les retards de paiement, le groupe Carso s'appuie sur Eloficash

Publié le 29 Août 2017
Spécialiste des prestations et services analytiques, le groupe Carso gère chaque année plus de 225 000 factures, destinées à plus de 42 000 clients. Depuis l’an dernier, il s’appuie sur la solution logicielle de recouvrement Eloficash de Covline et bénéficie d’une vision à 360° des encours et des relances. Il peut ainsi affiner ses analyses de trésorerie par segment de clients (Grands Groupes, Administrations Publiques, etc.).

Le département financier du groupe Carso cherchait une logiciel de relance et de recouvrement capable de s'interfacer avec Sage 1000, pour avoir une vision groupe pertinente des encours et des relances clients. L'objectif étant évidemment de gagner en efficacité dans les relances (automatiques ou manuelles), dans l’élaboration de balances clients et d'améliorer la visibilité des encaissements réalisés et à venir.

Eloficash s’est rapidement démarquée du tout-venant par sa souplesse, son évolutivité, son rapport qualité/prix, son ergonomie et surtout sa profondeur fonctionnelle. Ce logiciel permet, en effet, de joindre des factures aux relances, mais aussi d’effectuer des prévisions de trésorerie selon les habitudes de règlement des clients. « L’association de l’éditeur Covline et de son intégrateur Exel Informatique nous garantissait de bénéficier d’un accompagnement de projet de proximité, du développement des interfaces avec notre outil comptable à la formation des utilisateurs » souligne Christina Ferron. Le logiciel est désormais opérationnel et plus d’une dizaine de collaborateurs du Service Comptabilité, Recouvrement Client et de la DAF l’utilisent quotidiennement.

Il permet aujourd’hui au Service Comptabilité Clients de mener des relances efficientes à J+7 à échéance. Les collaborateurs sont maintenant autonomes et disposent de rappels automatiques des tâches à effectuer par action, type ou montant. Ils peuvent, à tout moment, évaluer les actions manuelles réalisées (téléphone, email, recouvrement). La DAF, quant à elle, calcule de manière plus rapide les provisions pour retards de clients et seconcentre à les réduire. Les Directeurs de Filiale et les commerciaux bénéficient d’une vision synthétique des encours clients et des actions menées pour agir sur l’optimisation des délais de paiement et de gestion des litiges. Á la clé : une diminution de 4 jours du DSO et un gain de trésorerie de 2,5 millions d’euros.

Christina Ferron conclut en expliquant que « les retards de paiement, un mal français, nécessite un outil spécifique, au delà de l’ERP comptable classique, pour véritablement réduire les délais de règlement, optimiser le recouvrement et limiter les risques ».
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires