Entreprises : pour des données bien protégées, sensibilisez vos employés !

Publié le 12 Février 2013
D'après une étude réalisée par Symantec, il semble qu'un nombre important d'employés ayant été licenciés ou ayant démissioné au cours des 12 derniers mois aient conversé des données confidentielles appartenant à leur ancienne entreprise. Et certains se disent même prêts à les utiliser ailleurs...

60% des employés français concernés par un licenciement ou une démission au cours de l'année écoulée ont, en effet, gardé des données confidentielles appartenant à leur entreprise. Et 52% prévoient de les utiliser dans le cadre de leur nouvel emploi. Les français seraient-ils à ce point sans scrupule ? En tout cas, la moyenne de ceux qui agissent de la sorte est plus élevée en France que dans le reste du monde. Pour eux, il semble "acceptable" de quitter une entreprise en emportant des données confidentielles leur appartenant et de les utiliser à d'autres fins. D'ailleurs, qui s'en soucie ?

Seuls 39 % des sondés expliquent que leur entreprise sanctionne les employés qui conservent des informations sensibles (47 % dans le monde). 68 % ajoutent que leur entreprise ne prend aucune mesure pour s'assurer que les employés n'utilisent pas d'informations concurrentielles confidentielles de tiers. "Les entreprises ne créent pas un environnement et une culture encourageant les employés à assumer leurs responsabilités et leurs devoirs en ce qui concerne la protection de la propriété intellectuelle" souligne Symantec.

Les employés qui quittent l'entreprise transfèrent donc des données stratégiques sur différents supports et ne les suppriment jamais. L'utilisation de ces données n’est d'ailleurs pas considérée comme un délit. C'est bien la preuve que la culture de la sécurité est absente au sein des entreprises françaises. D'ailleurs, seuls 29 % des employés signalent que leur supérieur hiérarchique considère la protection des données comme une priorité. 

Symantec conseille donc aux entreprises de sensibiliser leurs employés au vol d'informations confidentielles en leur expliquant clairement qu'il s'agit d'un délit. Il est également important de mettre en place des accords de confidentialité avec les employés. Les contrats de travail devraient d'ailleurs inclure un message fort et précis à ce sujet et les entretiens de départ devraient mettre l'accent sur le fait que l'employé reste tenu de protéger les informations confidentielles de l'entreprise et lui retourner toutes les informations et tous les actifs lui appartenant (où qu'ils se trouvent). Enfin, il serait sage de définir une politique de protection des données permettant de surveiller les accès à la propriété intellectuelle et son utilisation.

L'objectif étant de sensibiliser les employés aux problèmes de sécurité et de dissuader les cleptomanes ignorants. 
Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les commentaires

Il y a en gros deux moyens de protéger les "données" : par le secret et la restriction des accès, et pour les "données" qui s'y prêtent, la propriété intellectuelle, et notamment le droit d'auteur.

Le dernier point, quand il peut être mis en oeuvre, est peut être le plus efficace : quel nouvel employé se risquerait à exploiter dans son nouveau job des propriétés intellectuelles de son ancien employeur sans en avertir sa hiérarchie, d'autant plus qu'il existe des services d'intelligence économique (notamment Google) qui permettent d'identifier la source probable ?

Par Tru Do-Khac le 13/02/2013 à 10:26

Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
schneider dellups
Services
Service 1 ITRnewsService ITRnews TECH DATA
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires