Assurances : un modèle économique bouleversé par les nouvelles technologies et les InsurTech

Publié le 18 Septembre 2017
La dernière édition du World Insurance Report (WIR), réalisée par Capgemini en collaboration avec l'Efma, montre l'impact des nouvelles technologies digitales sur le secteur de l'assurance.

En très peu de temps, les InsurTech ont, en effet, métamorphosé le marché. Rappelons que les startups de l'assurance tirent parti des nouvelles technologies pour réduire les coûts et maximiser l'efficacité des modèles d'assurance classiques. Cette nouvelle approche s'appuie sur des innovations permettant notamment de personnaliser les polices d’assurance et la couverture sociale et de fixer le montant des primes d’assurance de manière dynamique à l’aide des données mobiles. Ainsi, comme le montre le WIR, près d'un tiers (31,4%) des sondés déclarent utiliser les InsurTech exclusivement ou en complément de leurs contrats d'assurance en vigueur. Ils estiment également que les InsurTech doivent leur succès à leur rapport qualité-prix, avec des services plus rapides et efficaces.

Ces dernières ont su proposer des offres parfaitement adaptées aux besoins et aux exigences de la très prisée génération Y, et des consommateurs connectés qui sont à la recherche de services financiers plus pratiques et personnalisables. Ces clients sont plus enclins à utiliser des produits complémentaires proposés par leurs assureurs et représentent donc une source potentielle de revenus non négligeable. Cependant, les clients connectés et les jeunes générations sont généralement moins fidèles : il est donc important que les assureurs développent et renforcent leurs relations avec cette clientèle en proposant davantage de points de contacts digitaux conformément à leurs attentes.

D'une manière générale, les clients ne se sentent pas encore prêts à laisser derrière eux les acteurs traditionnels et citent la sécurité et la protection contre la fraude (45,9%), la réputation de la marque (43,7%) et les interactions personnelles avec leurs conseillers (41,6%) comme étant les domaines dans lesquels les acteurs traditionnels se démarquent. De plus, 39,8% des clients interrogés indiquent faire confiance à leur assureur, contre seulement 26,3% chez les utilisateurs de services InsurTech.

Selon les assureurs, la collaboration entre les InsurTech et les acteurs traditionnels pourrait s'avérer fructueuse. 75% des dirigeants de compagnies d'assurance estiment qu’une collaboration avec des InsurTech pourraient les aider à mieux répondre aux nouvelles demandes de leurs clients, ainsi qu'à développer plus rapidement des produits personnalisés (52,7%). « De plus en plus d'acteurs envisagent aujourd'hui des partenariats pour faire face à la montée en puissance des InsurTech. Ces dernières peuvent en effet les aider à surmonter leurs difficultés, notamment en ce qui concerne l'ancienneté de leurs systèmes et processus de travail, souligne Jack Dugan, Executive Vice President en charge de la division assurance chez Capgemini. De leur côté, les InsurTech peuvent s'appuyer sur les acteurs traditionnels pour réduire des coûts d'acquisition client souvent élevés pour de nouveaux entrants sur un marché et bénéficier de leur expertise en matière de gestion du risque ». 

« Le fait que les consommateurs s'appuient de plus en plus sur les technologies digitales comme les applications mobiles, les réseaux sociaux et les services à la demande, prouve que nous entrons dans une nouvelle ère,
ajoute Vincent Bastid, secrétaire général de l'Efma. Pour continuer à servir au mieux ses millions de clients, le secteur de l'assurance doit s'adapter à cette nouvelle réalité. La collaboration avec les InsurTech permettra de stimuler et d'accélérer l'innovation digitale. »


Contactez cette société ou un revendeur de ces produits.
Les 10 derniers articles
Les 10 derniers articles
Services
Ingram
Top 10Top 10 du jourTop 10 de la semaineTop 10 du mois
 La vidéo du moment
FlashITRmobilesITRgamesITchannel
Commentaires